La conférence vise à promouvoir les échanges et à renforcer les capacités des chercheurs, des universitaires, des évaluateurs émergents et des praticiens. La prochaine rencontre permettra de produire des preuves évaluatives et crédibles, à l'appui des Objectifs de Développement Durable (ODD) en Afrique. En tant que membre associé de l'Initiative Internationale pour l'Evaluation d'Impact (3IE), l'ASE enverra un de ses étudiants à la conférence en Ouganda. L’étudiant participera en qualité de traducteur bénévole.

Cliquez ici pour plus d'informations sur la conférence.

Francis Touola Meda fera un doctorat en sciences politiques à l'université de New York à partir de l'automne  2017. Francis explique que son acceptation démontre "la reconnaissance internationale de l'efficacité de l'ASE pour ce qui est de produire les meilleurs étudiants en sciences sociales". Il ajoute : "j'étais mathématicien avant de m'inscrire à l'ASE. Cette école m'a donné une solide formation en analyse quantitative, et maintenant je suis une formation en économie politique".

Francis a mentionné le prestige de l'université et la qualité de ses professeurs d'économie politique comme les raisons qui l'ont poussé à choisir le NYU. En outre, le Président Léonard Wantchékon de l'ASE entretient des relations étroites avec le NYU, où il a enseigné au sein du département des sciences politiques de 2001 à 2011.

Pour les recherches dans le cadre de sa thèse, Francis a été coaché par le prof. Wantchékon, et a étendu ses travaux antérieurs de recherche portant sur les élections dans les milieux sujets à la violence.

 Francis est venu à l'ASE du Cameroun, et y a achevé sa formation en décembre 2016. Dans le cadre du programme de bourses pré doctorales de l'ASE à l'intention des meilleurs étudiants de l’institution, il s'est préparé aux tests du GRE et du TOEFL et a rédigé ses dossiers de candidatures aux programmes doctorants aux USA et au Canada. Il s'est également intéressé aux projets de recherche de l'IREEP sur l'éducation des filles et les cours supplémentaires de mathématiques à l'intention des filles dans les établissements d'enseignement secondaire. Ses études supérieures achevées, il espère pouvoir mettre ses acquis au service d'un leadership novateur en Afrique.

Le mardi 7 février 2017, les étudiants de l'ASE en ont appris davantage sur la croissance économique du Bénin en 2016. Le séminaire académique hebdomadaire recevait Singbo Delphin Watchinou, un économiste Béninois expert en gestion de projet et fonctionnaire au sein de la direction de la prospective et de l'économie du ministère de l'économie et des finances.

La croissance économique globale, qui a connu une baisse de 2015 à 2016 selon le Fonds Monétaire International, a servi de base à l'exposé de Mr Watchinou sur les changements économiques qui ont affecté les finances publiques du Bénin en 2016. Consommation, inflation, revenus - Mr Watchinou a offert une vue d'ensemble de tous les paramètres qui ont affecté l'économie nationale durant l'année.

 

Immaculée Affognon était l'invitée du séminaire de recherche académique de l’ASE ce mardi 28 février au campus. Sa présentation montre comment le Nigeria dans son ensemble a fait face à la crise terroriste entre 2009 et 2015. Pour la chercheuse, l'impact n’est pas très palpable au niveau fédéral, mais seulement au niveau des gouvernements locaux. L'étude a aussi présenté les résultats de nombreux autres chercheurs sur la question.

Compte tenu de cette mine d’informations, la politique doit être redirigée vers les personnes qui ont été attaquées, plutôt que de se concentrer sur les gouvernements fédéral ou locaux. La politique majeure du gouvernement précédent était de financer les collectivités locales afin qu'elles puissent redistribuer ces fonds aux populations touchées par le conflit.

« Il faut financer les gens au niveau inférieur pour toucher directement la population qui en a vraiment besoin », a déclaré Immaculée.

En ce qui concerne l'implication des autres pays, il est nécessaire de prendre en considération d'autres variables spécifiques pour apprécier leur impact sur ces activités antiterroristes.

 

Gaétan Tchakounte Nandong, ancien étudiant de l'ASE (promotion 2016), a été admis dans l'une des meilleures universités du monde, pour faire un doctorat en sciences politiques. Il retrouve, à Princeton, le Président de l'ASE et professeur de Princeton, Léonard Wantchékon, qui enseigne au sein des départements sciences politiques et sciences économiques de l'université. Selon le professeur Wantchékon, "l'admission de Gaétan à Princeton est un signal fort de ce que la notoriété de l'African School of Economics s'accroit de plus en plus sur le plan international, et du talent de nos étudiants. Et ce n'est que le début".

Gaétan est venu à l'ASE de Yaoundé au Cameroun, et y a achevé sa formation en décembre dernier. Il a acquis une grande expérience dans la conduite de travaux de recherche durant son séjour à l'ASE et a récemment présenté son mémoire de master sur la prestation des soins de santé au Cameroun lors de la conférence du groupe de travail sur l'économie politique africaine au titre de l'année 2017, tenue à Abu Dhabi. Gaétan était déjà l'un des meilleurs étudiants de sa classe, avec une moyenne de classe très admirable. Dans le cadre du programme de bourses pré doctorales de l'ASE à l'intention des meilleurs étudiants de l’institution, il s'est préparé aux tests du GRE et du TOEFL et a rédigé ses dossiers de candidatures aux programmes doctorants aux USA et au Canada.

Pour sa thèse de doctorat, Gaétan souhaite poursuivre son projet de recherche consacré à l'appartenance ethnique et aux attitudes entrepreneuriales, insistant sur le fait qu'il y a certains groupes ethniques à travers l'Afrique qui sont plus susceptibles d'être des entrepreneurs, tels que les Chaga en Tanzanie, les Mossi au Burkina Faso ou les Igbo au Nigéria. Une fois ses études doctorales achevées, il espère travailler comme professeur au sein d'une grande université de recherches.